Incarnez la Paix

“Avec ce que votre cœur a découvert ou est en passe de découvrir aujourd’hui, il vous est demandé de ne plus reproduire les éternels schémas des éternelles guerres.
Il n’y a pas de guerre, pas de querelle même qui soit sainte.
Comment peut-on allier semblables mots ?
Ainsi n’entrez pas en lutte contre les églises dont vous sentez ou entrevoyez les limitations. Il vous est demandé au contraire de vous défaire de vos armures.
L’Amour et la Sagesse que j’attends de vous sont par essence tellement plus forts que toute écorce protectrice. Celui qui revêt une cuirasse pour se protéger ne s’imagine-t-il pas déjà, bien qu’il s’en défende, avec une arme à la main ? Dès que l’on brandit un bouclier, on appelle une épée. Ainsi quiconque nourrit une polémique attise le feu de mille arguments et prétextes partisans.
Vous voulez faire croître une autre vie, une autre façon de recevoir son don et d’avancer vers l’éternité ?

Alors cessez, dans votre soif de vérité et de paix, cessez d’être des guerriers…

Vous ne faites que parler de défaites ou de victoires derrière des termes déguisés, pourtant la vie n’est un combat que dans la mesure où vous la pensez ainsi.
La volonté de se battre est toujours une manifestation de votre personnalité inférieure. Celle-là ne sait voir que par ombre et lumière. Elle tranche sans aimer d’amour.
Toutes les causes paraissent justes à ceux qui les épousent.
La volonté de progresser, voyez-vous, est différente de celle du combat. Elle ne dresse pas des lances contre elle-même, par le désir inavoué et pervers de mesurer son orgueil et sa soif de domination.
Elle est celle du jour qui se lève et se déploie sans se soucier de rien d’autre parce qu’il sait que la lumière est sa nature et que par elle il renaîtra toujours.

Je ne vous dis pas, amis, d’attendre que “tout se passe” dans le meilleur des mondes.

Je vous dis au contraire comme le jour, levez-vous !”

Par l’esprit du soleil

Laisser un commentaire