L’ego, serait-on deux à l’intérieur de nous-même…?

L’ego est très à la mode, on en entend parler partout, j’aimerais le décrire sous tous ses aspects – y compris certains peu connus – , à la lumière de ce que j’ai découvert.

L’ego, on nous dit de prendre du recul sur lui, que ce n’est pas vraiment nous et qu’il y a une partie de nous bien plus libre – bien plus belle aussi dit-on –  que l’ego.
Pour un certain nombre de personnes, l’ego est associé à de la supériorité.
Il est l’objet de toutes les attentions à celui qui commence un chemin de conscience, de toutes les craintes aussi.
Plein de choses à clarifier ici, et à explorer !!!

Vous êtes prêts ? 🙂

“La vie sur terre est le résultat de cette équation subtile entre le divin et le terrien”*
*Extrait de mon livre à venir 🙂

L’ego est une structure spécifique à la terre qui se crée autour de l’humain à partir de sa naissance en fonction de la structure informationnelle présente sur terre à ce moment-là et plus précisément, des personnes qui vont l’entourer pour s’adapter au contexte dans lequel il naît.
Cette structure est de l’information qui se crée en réaction, en protection tout autour de l’individu, en fonction de ce qu’il vit, reçoit, perçoit, entend et ce, jusqu’à l’âge de 7 ans, pour ce qui est des fondations d’une structure qui va évoluer tout au long de la vie.
Avant, sa structure n’est pas terminée, c’est pourquoi l’enfant avant 7 ans est relié directement à la structure de sa mère, et de son père dans une moindre mesure.

L’ego est une protection. Pas dans le bon ou le mauvais sens du terme attention ! Il est une protection, c’est-à-dire qu’il protège l’individu.

Ça veut dire quoi protéger ? Protéger de quoi et protéger qui, quoi ?

Et bien nous sommes ici sur terre dans un espace de dualité donc notre nature est double (comme nos mains, nos yeux, nos pieds, seins, oreilles, etc.).
Beaucoup de personnes ont décrit cette dualité sous différentes formes, avec différents noms, moi j’avais étudié beaucoup le domaine de la psychologie où cette double nature a été évoquée et étudiée avec Maslow, Jung, Frankl, Yves Prigent, de supers psychiatres et psychologues si peu connus en France où on sort tout juste à peine de Freud…! (heu ou alors on y est encore… ! :D).

Nous sommes doubles donc, il y a cet ego, cette structure, qui protège une autre partie de nous… Cette partie de nous si mystérieuse, cachée par l’ego est peu connue de certains (voire totalement ignorée) et très présente chez d’autres.
Hummmmm, dualité, deux parties… Il me vient ici le mot équilibre.
Il semblerait donc que sur terre, nous soyons deux (???!) sans vraiment le savoir tout en le sachant quelque part…
Huummmmmm. Il me vient ici le mot guerre. 🙂

Deux parties, inconnues, l’une de l’autre. Étrangères. Ennemies.

C’est quoi cette partie que tant ignorent, pourtant bien présente chez chaque humain ?

🙂

L’inconscient ? Le moi supérieur ? Serait-ce dieu ? Le divin ? Notre âme ?
Hummmmm… il me vient ici le mot supériorité. Ben oui, entre une structure terrestre et une partie divine, y en a forcément une de meilleure ! 😀 (à ce qu’il parait au premier abord hé hé ;))

Mais c’est quoi cette partie “divine” ?
Vous croyez vraiment que je vais vous donner une réponse ici sur un  mystère humain vieux de… mince, combien d’années ça fait que l’humain il est là ???
Non, non, ce mystère là, c’est le vôtre, il est précieux, je vous laisse le découvrir, peu à peu, vibrer avec lui, lui laisser vous montrer, toute cette beauté que je ne saurais conter. 🙂

Donc, revenons à l’ego. Il protège cette autre partie de nous-même et c’est important, c’est super même cette protection, je sais pas si vous vous rendez compte, l’humain est super bien fichu…! Il a une protection à toute épreuve qui permet de conserver intact, lumineux, ce que moi j’appelle un trésor, le trésor inscrit en chaque humain.

L’ego est une armure sacrée des grands chevaliers que nous sommes. 🙂

Mais alors pourquoi on le poursuit cet ego, pourquoi il a tant de négativité ? Pourquoi on cherche à s’en débarrasser ???

🙂

Ben c’est un peu comme l’oiseau quand sa mère le jette hors de son nid quoi.
Ou comme le serpent quand il laisse en plan une espèce de grosse peau dégoûtante.
Ou comme l’oisillon qui perce sa coquille

Sauf que l’animal, il va pas épiloguer 3 heures sur sa coquille ou sa vieille peau, l’insulter, la rejeter ou dire que ça n’a jamais existé ou que ça ne devrait pas exister. 😀 Non, c’était là, c’est plus là, c’est tout, la vie continue.

Pour l’humain qui pense… C’est un peu différent et pas si évident.

On va entrer dans le vif du sujet pour comprendre parce qu’on n’est plus des animaux, on a décidé de penser et de décider en fous qu’on est ! 😀

Revenons au trésor, à la partie mystérieuse.

A un moment, quand c’est le moment, il va scintiller, secouer, vibrer, cogner, s’agiter, un peu comme le téléphone qui vibre, encore et encore, ou la coquille de l’œuf qui se fendille, petit à petit.

Cette autre partie de nous décide de se manifester.

Le moment où on commence à être dans la m…. 😀
Et c’est là qu’on découvre l’ego ! Et pourquoi donc me direz-vous…? Et bien parce qu’on n’est plus cet ego si on le voit, vous voyez le truc. Si je suis plus quelque chose, je pose un regard sur lui.

Donc, on le voit, depuis un endroit… Qu’on ne connaît pas.
On le voit comme étant soi et pourtant on est dans un nouveau soi, vous me suivez ?
Y a de quoi devenir fou non ???
Ou être terrifié vous ne trouvez pas..?
Ou…partir en guerre…

Que la guerre commence ! Qui a raison ? Qui es-tu ? que me veux tu ? Pourquoi donc ?

🙂

On s’y était identifié à cette structure, on avait l’impression de n’être qu’un et, y a une espèce d’inconnu, d’importun qui vient mettre le ouaille (ah mince, l’expression est provençale, je le découvre…), le bordel quoi.

On aurait alors envie d’abattre l’un ou l’autre quoi, vite fait, qu’on en finisse !
Et pourtant… 

“[…] Ce ressenti est fou. Il me fait peur. Il est incontrôlable, comme incompatible avec le reste. Il ne correspond à rien de connu. Ou alors, il appartient à un monde qui ne me convient pas, un monde de magie, de folie, de spiritisme, de ces gens qui ont perdu la raison, qui manquent de preuves tangibles.
Ça ressemble à ce qu’ils disent dans les religions aussi et pourtant ces religions à moi ne me conviennent pas, j’ai l’impression qu’elles apportent plus de mal que de bien et je suis un homme de science, de raison.

Pourtant ce ressenti fait partie de moi.
Il est en mon cœur, il est mon ventre. Il est essentiel.
Je veux qu’il fasse partie de ma vie sans me faire sombrer dans la folie, je veux qu’il vienne s’inscrire dans la réalité concrète de ma vie. Mais j’ai du mal. J’ai peur.

Je réalise que se mène une guerre à l’intérieur de moi-même, une guerre contre moi-même.
Le moment est pourtant venu de faire la paix.
La paix entre ce ressenti doux, chaud, vibrant, mystérieux et la réalité concrète, palpable, explicable de ma vie.”
*Extrait de mon Voyage au cœur de l’humain

A vos plumes mes amis humains en évolution que j’invite à la réflexion, le propre de ce que nous sommes Humains 🙂
Et n’hésitez pas à venir vous questionner ici et partager vos lumières !

Alors, c’est quoi que vous voulez faire vous ?
Me demandez pas et n’attendez pas ce qu’il faut faire, il n’y pas cette histoire de vérité extérieure à vous, c’est vous qui la créez cette vérité (et ainsi elle se manifeste tout autour de vous), par vos choix et les conséquences qui en découlent.

Alors ? Vous faites quoi, vous avez envie de quoi ?
De découvrir les deux parties ?
D’en buter une carrément ?
De l’ignorer tout bonnement ?
De lutter, mener une guerre sans merci contre vous-même ?

La suite de la découverte de l’ego au prochain épisode… 🙂
Au prochain épisode, je vous parlerai de mon choix : accueillir, accepter et équilibrer les deux parties en nous, les faire croître, évoluer ensemble, de ses implications, effets et conséquences, en lien avec l’ego… et la guérison et notre évolution. Je vous donnerai des exemples concrets, notamment en matière de santé (la maladie physique) et dans le domaine de la psychiatrie (dépression, bipolarité, double personnalité, troubles du comportement, etc.) qui reste encore très moyenâgeux au regard de tout ce qu’on peut faire bouger ! 

Car ce qui peut jaillir de la connaissance de ces deux parties de nous-même, et… De leur union, divine équation est…………….. 

***

Pour ceux qui veulent aller plus loin au sujet des psychiatres “nouveaux ” (c’est-à-dire de la deuxième moitié du 20ème siècle ! :D) et notre double nature , voici quelques liens écrits il y a quelques années sur Voyage au coeur de l’humain où j’en parle :

DSM et troubles psychiatriques, vers une nouvelle vision de l’humain – partie 4 –
A. Maslow, psychologue humaniste: amour, intuition, alliance du cœur et de la raison
Podcast A. Maslow, L’accomplissement de soi
La dépression vue autrement – partie 3
De l’être à l’action, un bond pas toujours facile, au cœur de la problématique de l’être humain

“L’un des problèmes majeurs de la conscience, telle qu’elle est actuellement faite, est qu’elle exclut souvent tout ce qui est en dehors de son champ d’attention immédiat et tend à croire uniquement en sa propre vérité, selon son humeur du moment. Rien d’étonnant, dès lors, à ce qu’il y ait autant de conflits mortels à l’intérieur de nous et entre individus. A cause de ces limitations, il est important de développer notre conscience (attention accrue et meilleure compréhension de ce qui se passe) en apprenant à établir un lien optimal avec l’inconscient. Pour Erickson, cela signifie autoriser l’inconscient à faire son travail.”
Traité pratique de l’hypnose
Milton H. Erickson, L. Rossi, I. Rossi.

2 Commentaires

  1. Pascaline dit : Répondre

    Super article, j’ai hâte de lire la suite.
    Et surtout votre prochain article sur la psychiatrie. (J’en connais un rayon sur la psychiatrie ).
    Merci de nous faire partager tout cela.

    1. 🙂 🙂 🙂 Merci, ça met du baume au cœur d’avoir un retour, si encourageant en plus ! J’ai beau suivre mon cœur, sentir avec certitude que ce que j’écris est juste, avoir beaucoup de courage, de patience et d’ardeur dans mon travail d’écriture, ça fait du bien d’avoir un échange !:D
      Très motivant pour écrire la suite bien sûr ! Je ne sais pas encore quand, tellement tellement de boulot et de sujets à partager !!!
      Merci de tout cœur Pascaline, à très bientôt !!
      PS : et d’où avez-vous cette connaissance de la psychiatrie si ce n’est pas trop indiscret ? 🙂

Laisser un commentaire