Les hypersensibles et les enfants

Les enfants et les hypersensibles ont la faculté de sentir des choses de manière très forte et d’être fortement influencés par leur environnement, que ce soit les lieux ou les personnes.
Ils fonctionnent souvent comme des éponges ou comme des moules, prenant la forme de ce qui les entoure.
Les uns et les autres sentent des choses que beaucoup d’humains ont oublié ou tout simplement caché, des choses que les “autres” humains ne voient pas ou ne sentent pas.

Ce sont des êtres humains à l’état brut en quelque sorte. Ils n’ont pas les remparts, les structures, les constructions solides que la plupart des humains ont forgé pour vivre dans la société d’aujourd’hui telle qu’elle est, s’y adapter, et en faire pleinement partie.
Les hypersensibles sont en souffrance, souvent en rébellion, à l’écart de la société, ou bien y sont-ils insérés avec quelques difficultés; ils souffrent au quotidien d’une humanité “sauvage”, très émotive, assez instable, pas très “présentable”.

Il est important de comprendre, d’entendre et de faire confiance à un hypersensible ou à un enfant qui sent avec beaucoup de justesse lorsqu’un être humain a peur, lorsqu’il est en colère, lorsqu’il est fatigué, lorsqu’il ment ou même lorsqu’un lieu est “chargé”.
Il est important de comprendre et d’entendre qu’un humain qui a peur ou cherche à cacher quelque chose n’a pas forcément envie de se le prendre en pleine face, en cris ou en reproches, de la part d’un enfant ou d’un hypersensible.

Les uns et les autres n’ont pas à se renier ni même à se faire la leçon ou la morale.
Il s’agit que chacun développe ce qu’il sent juste pour lui et que les uns et les autres s’entraident en respectant leur propre sensibilité.

  • Il faut bien comprendre qu’un hypersensible peut littéralement perdre la boule ou un enfant devenir très très agité alors que vous ruminez tranquillement en silence et faites mine que rien ne se passe.
  • Il faut bien comprendre qu’un non hypersensible qui ne ressent pas tout ce que vous vous ressentez ne peut pas vous comprendre sur tout et que ce n’est pas forcément le moment pour lui de sentir ce que vous vous ressentez.
  • Il faut bien que les parents comprennent qu’il n’y a aucune faute dans le fait d’avoir des difficultés à comprendre et aider leur enfant.

Les enfants et les hypersensibles ont le don de mettre en lumière des choses qu’on aurait bien gardé enfouies bien au chaud, cela pour notre plus grand bien, qui peut cependant paraître, sur le moment, un « grand mal ».

Je crois sincèrement que les enfants et les hypersensibles ont beaucoup à apporter au monde avec leur sensibilité affinée et maîtrisée si on leur permet et surtout si eux-même se permettent d’exprimer ce qu’ils sont.

  • Il peut être intéressant pour cet adulte plus raisonnablement sensible d’aider son proche, enfant ou adulte hypersensible à s’accepter tel qu’il est, à se canaliser et à trouver sa place qui lui revient, à lui aussi, dans la société ou au sein de la famille dans le cas de l’enfant.
  • Il peut être intéressant pour celui qui ressent moins d’apprendre de celui qui ressent plus, d’écouter ce qu’il a à dire et partager, de part sa sensibilité avec tolérance et compréhension car celle-ci est si difficile à maîtriser, à canaliser qu’elle peut bien des fois « déraper » et effrayer les uns comme les autres et ainsi faire perdre le message essentiel.

Il s’agit de commencer à travailler ensemble et se faire confiance, c’est là la promesse d’une belle évolution pour l’Humain.

Pour l’hypersensible, c’est un vrai challenge aujourd’hui et c’est tout à fait possible et à la portée de chacun avec un peu d’aide et un bon outil à pratiquer au quotidien, le Reiki en est un tout particulièrement intéressant en ce sens qu’il va lui permettre d’être autonome, de vraiment agir sur tous les plans de l’être, au niveau de son ancrage, de son quotidien, de la gestion de ses émotions et de son humanité mais aussi pour développer sa sensibilité, l’affiner et la maîtriser, elle révèle souvent des dons qu’il pourra mettre à profit pour lui-même et l’humain.

Quant aux enfants, il faut savoir que cette sensibilité est un don elle aussi.
Pour peu que vous puissiez être à l’écoute de celle-ci, cela peut vous orienter et vous aider à mettre en lumière des choses que vous n’auriez pas vu.
Sachez aussi qu’ils sentent votre autorité intérieure, ils vous invitent à vous affirmer et à exprimer qui vous êtes vraiment.

Enfin, pour nous, adultes, il en faut du chemin pour retrouver et accepter notre humanité, la déployer et en profiter, sachez que pour un enfant (qui recevra des soins énergétiques, de la part d’un thérapeute ou d’un parent formé au Reiki par exemple), les choses vont beaucoup plus vite et peuvent amener à de magnifiques revirements de situation au sein d’une famille qu’on n’aurait pas même imaginé.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest

Laisser un commentaire